Danse
Uzès danse
17e édition
Du 16 au 21 juin 2012

Le CDC développe désormais une activité tout au long de l’année, en accueillant de janvier à juin, des artistes en résidence, en proposant au public des rencontres avec les chorégraphes ainsi que des sorties culturelles. Des ateliers de pratique artistique sont organisés dans les écoles, les lycées et le centre hospitalier Le Mas Careiron. Pour le festival, temps fort de la saison, Réseau en scène apporte son soutien pour trois créations régionales.

 

"Vue", Compagnie Comme Ça • 20 juin à 19h et 21 juin à 20h, Salle de l’ancien Évêché
Muriel Piqué a entrepris un cycle de recherche, ouvrant un dialogue insolite entre poésie et danse contemporaines. Auprès de l’auteure Vannina Maestri, elle explore le cut-up appliqué au champ chorégraphique. Sous la forme d’un happening, le public est invité à déambuler dans l’espace de jeu, pour choisir son angle de vue… et influer sur la composition de la performance. Celle-ci prend forme en live, pendant une heure (un crédit temps subjectif), les pages performatives se succèdent à partir de textes de Vannina Maestri assemblés et projetés en direct sur une petite table lumineuse, et de partitions chorégraphiques et théâtrales formées dans l’immédiateté : danses, mots, actes, tâches, gestes, musiques, sons, images, paroles et petites histoires… s’entrechoquent pour représenter une réalité éphémère, poétique – virtuelle et subjective – pleine d’humour et de légèreté.


"Exotes", Artefactdanse • 21 juin à 22h, Jardin de l’Évêché
L'expiration de leur moindre geste bâtit l'espace et prolonge le temps dans leur vitesse de disparition. Elles conçoivent l'autre dans l'instant, dans le morcellement, dans le décalage volontaire des rendez-vous manqués. Autonomes dans la construction de leur déplacement, elles provoquent la non-coïncidence, s'absentent là où on les attend, surprennent le plaisir de la pensée dans la complexité de leurs apparitions et la fragilité de leurs errances. À l’évidement d’un objet reste un vide circonscrit, plein d’une présence-absence identifiable et structurante, et se proposent alors un espace perceptif, un outil discursif entre soi et l’autre, un lieu de l’altérité aux expériences multiples, un lieu qui excède, déroute, convoque l’intrusion, la vitesse, l’attente, le doute, la séparation, la fusion, la sympathie, l’abandon, l’écoute, et l’artefact, où, chacun des "Exotes" y laisse un morceau de lui même et n’en sortira pas entier, mais vivant sa danse en toute intelligence entre l’âme et le corps.

 

"David Wampach et les Rumbas is Compas", Compagnie Achles • 21 juin à 23h30, Jardin de l’Évêché
Pour clôturer le festival en musique, Uzès danse propose à David Wampach de reprendre un concert-spectacle créé à l’occasion du vingtième anniversaire du Cratère d’Alès. L’origine de cette performance est née de la rencontre improbable entre un groupe gitan d’Alès, les Rumba is Compas, dans la tradition de la rumba catalane, et un chorégraphe contemporain, David Wampach, également originaire d’Alès. En clin d’œil à sa création "Cassette" (coproduit par Uzès danse), qui s’appuyait sur le ballet "Casse-noisette", David Wampach met en scène les musiciens avec deux danseurs du spectacle pour un concert dansé, déjanté et festif. La musique est composée à partir de la tradition gitane, mais propose une ouverture et un métissage, thèmes chers au groupe.

Uzès Danse
2 place aux Herbes
30700 Uzès
04 66 03 15 39

Réseau en scène Languedoc-Roussillon reçoit le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Languedoc-Roussillon, des Conseils Généraux de l'Aude, du Gard, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales, de la Communauté d'Agglomération de Montpellier et de l'Union Européenne.