Danse
© Myriam Tirler
D’un goût exquis
Compagnie R.A.M.a
Fabrice Ramalingom

Cinq interprètes capables de revendiquer en scène leur homosexualité, non pas comme une fin, mais comme un prisme, réunis autour d’une partition commune : l’Essai de pédesthétique (et texte culte) d’Antoine Pickels, où le refus de l’identité homosexuelle ouvre à la revendication d’une attitude pédé au monde.

À partir de l’idée que cette pédesthétique “pourrait être le fondement d’une pensée active qui ne cède, ni au repli du communautarisme, ni aux reniements de l’intégration”, "D’un goût exquis" cherche à incarner et jouer avec les concepts à l’œuvre dans le texte. Tous les moyens sont bons : la danse croise ainsi le théâtre, la lumière, le son, et une conférence vient tantôt convoquer l’histoire, dialoguer au présent avec le plateau, ou interroger des perspectives. Si l’actualité plutôt brûlante aujourd’hui (mais ne l’est elle pas toujours plus ou moins?) apporte plus d’eau à notre moulin que nous n’en attendions, nous en prenons acte, nous en amusons, en essayant pour autant de ne pas nous appesantir dessus.

Spectacle à la première personne, la mise en scène joue au chantier comme caisse de résonance (s’agit-il d’une traduction de ce fameux camp ? mot anglo-saxon demeuré à peu près aussi intraduisible que l’est le portugais saudade), forme qui revêt aussi ici un caractère métaphorique de l’idée du devenir pédé développée par Pickels dans son essai. Plusieurs trames s’enchevêtrent pour nourrir les formes développées sur scène, sans littéralité absolue vis à vis du texte, à travers et par-delà les figures archétypales, les formules cinglantes, les slogans, les fantômes…

Un(e) geste pédesthétique donc, en territoire poétique et politique, mais en aucun cas une pièce destinée aux seuls pédés. Dans le meilleur des cas sûrement, une approche kaleïdescopique convaincante des problématiques soulevées par Pickels passées à la moulinette de cette espèce de cabaret porté par nos existences."

Fabrice Ramalingom


Durée du spectacle : 1h35

Chorégraphe : Fabrice Ramalingom

Assistant à la chorégraphie : Matthieu Doze (assistant, dramaturge et sonographe)

Interprètes : Mikel Aristegui, Lorenzo Dallai, Matthieu Doze, Jo Heyvaert, Viktor Morris

Lumières : Maryse Gautier

Décors : Thierry Grapotte

Scénographie : Thierry Grapotte

Costumes : Thierry Grapotte

Régie : Romain de Lagarde

Administration : Fanny Virelizier

Production : Fanny Virelizier

d’après Un goût exquis (essai de pédesthétique) d’Antoine Pickels collection ah ! Éditions cercle d’art 2006

Compagnie R.A.M.a

+33 (0)6 72 99 62 20

info@rama.asso.fr

www.rama.asso.fr

Prochaines représentations

26 et 27 février 2015 20h

Le Périscope
Théâtre de Nîmes
Nîmes (Gard)
04 66 36 65 10

Production : Compagnie R.A.M.a

Coproduction : Uzès Danse – Centre de développement chorégraphique / La Ménagerie de Verre / Théâtre de Nîmes

Soutien : Avec le soutien de Montpellier Danse et de la Fondation BNP Paribas (accueil en résidence à L’Agora, cité internationale de la danse)

Ce spectacle reçoit le soutien de
Réseau en scène Languedoc-Roussillon

Réseau en scène Languedoc-Roussillon reçoit le soutien de la Région Languedoc-Roussillon, du Ministère de la Culture et de la Communication - DRAC Languedoc-Roussillon, des Conseils Généraux de l'Aude, du Gard, de la Lozère et des Pyrénées-Orientales, de la Communauté d'Agglomération de Montpellier et de l'Union Européenne.